Une pub Kotex s’attaque aux clichés sur les femmes autoritaires

Capture d’écran 2016-08-27 à 11.56.19

Dans tous les domaines, mais particulièrement dans le monde du travail, les femmes (je genre cet article parce que c’est ce sujet qui est abordé dans le spot, pas pour rejeter les personnes trans* et non-binaires) autoritaires, qui ont du caractère ou qui décident simplement de pousser une gueulante se retrouvent bombardées de petits commentaires sournois concernant leur cycle menstruel.

Dès qu’une femme tape du pied sur la table, on se demande si sa mauvaise humeur est liée à ses règles. C’est normal, naturel, on fait ça depuis toujours et on ne se pose pas plus de questions que ça. Mais en faisant ça, on invalide totalement les émotions des femmes, leur capacité à penser comme des êtres rationnels et leur discours. C’est débile, c’est l’argument que beaucoup d’hommes utilisent pour expliquer leur réticence à voir des femmes à des postes de pouvoir (ou pire, présidentes !!!!), parce que trop de gens sont encore persuadés que les femmes sont tout bonnement incapables de se contrôler pendant leurs règles.

Lire la suite »

Publicités

Enfin une pub pour protections hygiéniques avec du vrai sang !

homepage-hero

Ah bah depuis le temps qu’on en parle, il fallait bien que quelqu’un s’y mette – et c’est donc fait. Voici enfin un spot de pub pour la marque de protections hygiéniques britannique Bodyform dans laquelle on peut voir du vrai sang, rouge et tout, et pas qu’un peu.

Lire la suite »

THINX : Une pub pour leurs culottes de règles censurée à New York

À New York, une pub pour les sous-vêtements menstruels THINX risque d’être censurée, parce que jugée « obscène ».

ZTU1YzFmZjdiZCMvbXY0emtCc3FVZE03V0lZa09XcVV6VzdDZzNRPS8yMzF4NTM6MjQ1N3gxMTMxLzEyODB4NjIwL2ZpbHRlcnM6cXVhbGl0eSg3NSkvaHR0cHM6Ly9zMy5hbWF6b25hd3MuY29tL3BvbGljeW1pYy1pbWFnZXMvZXVlcHAyYWVvb2dhc3pmaXJzbjZxeHo4cXlycmxwbjNwbGYwb2lweXZ1YWR2bmZpZnhn

Alors certes, la parole se libère de plus en plus autour des règles en ce moment, et il se passe rarement une semaine (voire un jour) sans qu’on se retrouve à en parler pour des raisons plus ou moins positives, mais y a encore beaucoup, beaucoup de boulot. On sait déjà qu’on va continuer à casquer pour nos protections hygiéniques pendant encore un bon moment, par exemple.

Mais ça va encore plus loin puisqu’il semblerait que l’emploi du mot « règles » soit encore susceptible d’être censuré dans notre beau monde occidental pourtant si développé, à en croire ceux qui le dirigent.

Lire la suite »