Parlons menstrues avec… Diglee

diglee-menstrues-titre

 

Maureen Wingrove, plus connue sous le pseudonyme de Diglee, 28 ans, est illustratrice-auteure depuis 2009.

Elle a d’abord dessiné et raconté sa vie quasi quotidiennement sur un blog BD ouvert en 2007 (alors qu’elle était encore étudiante à l’école Emile Cohl à Lyon) pour décompresser, et surtout s’exercer à la narration, en plus des cours classiques de son cursus.

En quelques années, ce blog a trouvé sa petite place et lui a permis de se faire remarquer des éditeurs : elle a trouvé son agent, Marie Bastille, a publié son blog sous forme papier chez Marabout en 2010 puis 2011, et a enchainé les commandes édition/pub/presse en free-lance en plus de l’écriture d’une bande dessinée « perso » par an, environ.

Elle a continué de faire vivre ce blog, même si le rythme a considérablement changé. Aujourd’hui elle s’en sert essentiellement pour réfléchir à son engagement féministe, à ses limites, ses formes, ses sources, et le partager avec ses lecteurs, en restant la plus légère et abordable possible.

Et aujourd’hui, elle répond à toutes mes questions concernant ses règles et la relation qu’elle entretient avec elle. (je monte bientôt ma secte, restez à l’écoute).

🔴 🔴 🔴 🔴 🔴

Comment as-tu appris l’existence et le fonctionnement des règles ?

Je crois que ma mère a été particulièrement efficace sur le sujet : j’ai été baignée de divers livres d’ados explicatifs et colorés, qui m’expliquaient en des termes accessibles le fonctionnement de mon corps. J’ai su assez vite de quoi il s’agissait, et elle m’avait prévenue que je ne devais pas m’inquiéter. Que ça allait arriver, et que c’était « normal ».

Lire la suite »

5 films d’horreur à regarder pendant vos règles

Certain-e-s d’entre vous le savent déjà, mais les menstrues ne sont pas ma seule passion dans la vie. La première, la principale, la plus grande, restera toujours celle que je voue aux films d’horreur (autant dire que la vue du sang n’a jamais vraiment été un problème pour moi). Le premier blog que j’ai créé y est d’ailleurs consacré, et je me suis dit qu’il était grand temps que j’organise un petit crossover entre mes deux univers afin de les unir par les liens sacrés de l’hémoglobine.

Voici donc une petite sélection de cinq films d’horreur à regarder pendant vos règles, histoire de 1) relativiser 2) vous sentir compris-e-s et entendu-e-s et 3) vous rouler dans le thème jusqu’à l’overdose, histoire de bieeeen en profiter pendant que vous agonisez avec votre bouillotte sur le ventre.

Lire la suite »

Parlons menstrues avec… Eleonore Bridge

eleobridge
Eleonore Bridge, 34 ans, auteure du blog Eleonore Bridge depuis dix ans, a abandonné son métier d’architecte d’intérieur il y a cinq ans pour se consacrer à son magazine d’inspiration en ligne sur le mariage Un Beau Jour qui est devenu sa petite entreprise. Chaque année, avec ses collaboratrices, elle organise un festival alternatif du mariage qui s’appelle Andy.

Et on la retrouve ici aujourd’hui pour parler d’un tout autre sujet puisqu’elle a accepté de répondre à mes petites questions concernant nos amies les menstrues.

🔴 🔴 🔴 🔴 🔴

Comment as-tu appris l’existence et le fonctionnement des règles ?

Assez tôt je pense, il n’y avait pas du tout de tabou dans ma famille à ce sujet (et l’éducation sexuelle en général). Ma mère a dû m’en parler assez jeune et m’expliquer comment ça allait se passer. Ma grand-mère aussi, je crois. Mais je n’en ai pas de souvenir particulier. À part peut être la scène de la gifle dans Diabolo Menthe, j’ai eu peur de m’en prendre une le jour où ça arriverait.

Lire la suite »

À la recherche de la chatte parfaite

_zcIfhzQZXQ

© Suzanna Scott

Si vous traînez un peu sur les réseaux sociaux, vous avez sûrement vu passer un ou deux articles à propos de cette nouvelle étude américaine qui nous informe que « de 2014 à 2015, le nombre d’Américaines de moins de 19 ans qui ont fait de la chirurgie esthétique vaginale a presque doublé, selon la société américaine de chirurgie esthétique. » Une chouette nouvelle, hein ?

Qu’est-ce que la chirurgie esthétique vaginale, demanderont les moins informé-e-s ? C’est ce qu’on appelle la labioplastie, qui consiste à se faire raboter les lèvres pour en réduire la taille et s’offrir une vulve dont rien ne dépasse, toute lisse et fermée, comme celles qu’on voit dans le porno et les photos de charme (ou qu’on devine dans les catalogues de lingerie). Parce que nombreuses sont les personnes qui grandissent en haïssant leur vulve après l’avoir comparée à une vision déformée par les médias qui insiste pour que rien ne dépasse ni ne détourne le regard des choses importantes sur le corps de « la femme ». Ça va avec les poils (leur absence, en l’occurrence), les seins et fesses fermes, la peau lisse et toutes ces choses que nous mettons un temps fou à désapprendre lorsque vient le ras-le-bol et la prise de conscience.

Lire la suite »