F.A.Q.

tumblr_n1bvc4Cd151rlysq6o5_r1_1280

(Source : Lora Mathis)

Un blog sur les règles, ça soulève forcément des questions. Voici donc une liste de réponses aux questions qu’on me pose le plus souvent (ou qu’on pourrait me poser, je sais anticiper), pour qu’on puisse tous gagner du temps.

Pourquoi cette fascination pour les règles ?

D’abord parce que c’est hyper intéressant d’un point de vue biologique – on a le vagin qui saigne pendant des jours et on est toujours vivant-e-s et on peut mener une vie relativement normale et en même temps ça influe sur nos humeurs et notre moral, ça a des conséquences bizarres sur notre corps et ça nous offre le privilège de découvrir des douleurs exclusives au port d’utérus, c’est fou. Ensuite, d’un point de vue sociétal, y a mille façons d’aborder les règles.

Un-e français-e qui a ses règles ne vit pas la même chose qu’un-e népalais-e qui a ses règles. Beaucoup de gens sont encore terriblement dégoûtés par les règles (alors qu’ils peuvent s’envoyer des snapchats de leur caca sans complexe). Beaucoup de femmes dans le monde sont mises à l’écart pendant leurs règles et ratent de semaines de cours à cause de ça. Sans compter celles et ceux qui n’ont pas accès à des protections hygiéniques. Et à travers l’histoire, la mythologie, les religions, il y a des milliards de choses à explorer au sujet des règles. C’est sans fin, c’est passionnant, et ça concerne plus de la moitié de la population mondiale (sans compter le rôle des règles dans le processus de procréation).

Et il est grand temps de briser ce tabou.

Mais c’est dégueu un peu, tu trouves pas ?

Ah bah non, en toute logique, je ne trouve pas ça « dégueu ». Ça veut pas dire que je vais me mettre à étaler mon sang menstruel sur les murs et que je vais inviter tout le monde à en faire de même et à faire l’hélicoptère avec sa ficelle de tampon. Mais je trouve ça dingue qu’on trouve ça aujourd’hui plus dégueulasse que n’importe quel autre fluide corporel et qu’on puisse regarder des films dans lesquels coulent des rivières de sang – mais que si ce sang sort d’un vagin, ça devient immédiatement immonde et impur.

Ce n’est que du sang. Du sang tout bête comme celui qui sort de votre nez quand vous vous prenez une patate pour avoir dit que les règles c’était dégueu. (bon ouais ok parfois il a une autre gueule que ça mais commencez pas à me chauffer sinon je vous jette mon tampon).

Pourquoi accordes-tu tout au féminin et au masculin ? Les règles c’est un truc de meufs, non ?

Alors non. Les règles, c’est un truc de personnes possédant un utérus qui a toutes ses fonctions. Les hommes trans et les personnes non-binaires ne s’identifient pas en tant que femmes, mais ils ont quand même leurs règles. Il est donc important de ne pas les exclure des discussions sur les règles qui les concerne tout autant que les femmes cisgenres (dont l’identité de genre est en concordance avec son sexe déclaré à l’état civil). Le discours qui dit qu’on devient femme en ayant ses règles est donc erroné, par exemple.

Advertisements

3 réflexions sur “F.A.Q.

  1. Bonjour,
    En venant sur ton blog je me suis dit: Oh chouette une femme qui parle de règles et d’autres problèmes intimes des femmes sans complexes ! Cela vas peut être permettre à des femmes peu alaise avec leur intimités de se décomplexer et surtout d’apprendre à se connaitre.
    Après avoir ouvert quelques articles qui m’intéressaient je me trouve face à « Pourquoi la coupe menstruelle ne convient pas à tout le monde ? » Super ! Utilisatrice de la cup je souhaitais savoir pourquoi elle ne pouvait convenir à tout le monde…

    Vraiment dommage, tes arguments n’en sont pas et tu laisse la femmes et ses problèmes de menstruations au point mort. En effet si pour des problèmes de santé une femme ne peut pas utiliser de cups elle ne pourra pas non plus utiliser de tampons mais cependant remplacer ses serviette jetable par des réutilisables ce qui revient à la même idée que la cup.
    Ensuite, une cup se change le matin, sous la douche et le soir en se couchant, il me semble bien qu’une grande partie des femmes dorment et ont accès à la douche (du moins tes lectrices).
    Je ne contrerais pas tout tes arguments mais je n’ai été malheureusement pas convaincu surtout lors ce que tu dit :  » 4. Selon le rapport au corps  » …
    Cela me rend triste car justement je pensait que tu été ici pour que les femmes aies moins de problèmes avec leurs corps et je ne pense pas que ce soit une excuse car c’est à nous d’apprendre à nos (futurs) enfants à ne pas être complexée par ça à être libre et à ne pas avoir peur du sang et de ce qu’il représente.

    J’aurais aimé que ma mère m’apprenne à utiliser la cup dès mes premières règles, je n’aurais pas eu à craindre ses cours qui durent trop longtemps où une minute de plus et le tampon pas changé laisse échapper une fuite à tous ses cours de sports où l’on n’ose pas récupérer son tampons avant d’aller aux toilettes, à toutes ses demandes gênantes aux copines à la recherche d’un tampon. La cup est une solution et je ne voit pas d’arguments entièrement valable contre cela.

    Bien à toi,
    Tes articles restent pour le moins intéressants.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s