Participer

tumblr_nng0jceRnL1tjwu84o2_r1_1280

(Source : Ghosts In My Ramen)

Vous trouvez que Passion Menstrues est un concept super chouette et vous aimeriez bien y contribuer ? Ça tombe bien, parce que mon but est aussi de vous donner la parole au maximum. Si vous voulez témoigner, donner une opinion, partager une info intéressante, vous êtes totalement libres de le faire. Il vous suffit d’envoyer un mail à passionmenstrues[at]gmail.com.

Si vous avez besoin d’inspiration pour envoyer votre première contribution, voici quelques idées de thèmes que vous pourriez aborder :

  • Parlez-moi de vos premières règles. Comment vous les avez vécues, où ça s’est passé, ce que ça a changé pour vous, comment vos proches ont réagi ou vous ont préparé-e-s à l’évènement, bref, tous les détails qui comptent pour vous et dont vous vous souvenez aujourd’hui.
  • Racontez-moi une histoire par rapport à vos règles, un moment qui vous a marqué-e-s, défini-e-s, traumatisé-e-s, amusé-e-s – bref, un jour où vos règles ont eu un impact particulier sur votre journée/vie. Ça peut être une histoire de fuite, une conversation sur le sujet qui a changé une relation, une histoire en rapport avec votre sexualité, votre premier contact avec un tampon ou une coupe menstruelle, une histoire de camping, que sais-je, le sujet est assez vaste.
  • Parlez-moi de votre relation avec vos règles. Est-ce que vous arrivez facilement à en parler ? Est-ce que vous en avez honte ? Est-ce qu’elles vous gênent ? Est-ce que vous les célébrez ? Est-ce que vous les regardez, touchez, sentez, jouez avec ? Peut-être que vous faites de l’art ? Peut-être qu’elles vous dégoûtent ? Si oui, pourquoi ?
  • Vous pratiquez le flux instinctif libre ? Racontez-moi comment ça vous est venu, pourquoi vous avez fait ce choix, comment ça se passe au quotidien, la réaction que ça suscite chez vos proches si vous leur en parlez ou comment ça a changé votre rapport aux règles.
  • Vous avez des règles « anormales » ? Elles durent depuis plusieurs semaines, sont absentes depuis plusieurs mois, vous mettent dans des états quasi-handicapants, vous pourrissent réellement la vie ? Lâchez-vous et racontez-moi tout ça.
  • Vous êtes une personne sans utérus et vous souhaitez parler de votre rapport aux règles – qu’il soit positif ou négatif ? C’est possible aussi, venez donc.
  • Vous souffrez (vraiment beaucoup) du Syndrome Pré-Menstruel (ou pas du tout, ou plus du tout) ? Dans quel état ça vous met ? Comment vous gérez ça ? Qu’est-ce que ça provoque comme réactions chez vous ?
  • Vous avez créé un truc cool en rapport avec les règles ? De l’art, de la poésie, de la fiction, des collages, des sculptures ? Passion Menstrues peut aussi servir de galerie virtuelle pour exposer vos oeuvres.
  • Vous n’avez pas d’utérus et vous souhaitez me raconter la première fois que vous avez été confrontés aux règles ? Faites-nous rêver !
  • Vous avez une histoire de fuite ou de galère liée aux règles particulièrement croustillante ? Faites péter, confiez-vous et faites nous rire et compatir avec vous.
  • Vous avez créé quelque chose (peinture, dessin, collage, photo…) en rapport avec les menstrues ? Profitez de ce blog pour vous offrir un peu de visibilité et partager votre talent.
  • Vous avez une expertise en la matière (santé, socio, psy, histoire…) et vous voulez partager votre savoir ? Oeuvrez pour le bien commun et venez donc nous instruire.

Ce ne sont que quelques exemples d’angles possibles à aborder, mais ne vous sentez pas limité-e-s par cette liste, si vous avez d’autres idées, je suis totalement ouverte aux suggestions. Du moment que ça parle menstrues, j’suis opé.

[Note de rappel pour les témoignages : les femmes ne sont pas les seules à avoir leurs règles, certains hommes trans, ainsi que les personnes non-binaires, les ont également. Il est donc important de faire attention à son vocabulaire et à éviter de parler de « trucs de femmes », « comme toutes les femmes », « devenir une femme », etc… C’est la raison pour laquelle j’accorde systématiquement mes articles de façon mixte pour n’exclure personne. Malheureusement, dans le langage commun, cette notion n’est pas encore reconnue et nous sommes donc tous-tes habitué-e-s à voir les règles comme un « truc de meuf », alors que ça va au-delà de l’identité féminine.]

Advertisements

17 réflexions sur “Participer

  1. Salut, je suis la seule à rêver d’un traitement qui élimine purement et simplement les règles? À mon esprit, c’est juste une gêne dont j’aimerais me débarrasser une bonne fois pour toutes, mais dans les forums, les gens ont beau se plaindre, personne n’a l’air de vouloir passer à l’étape suivante.

    J'aime

    • Il paraît que c’est nécessaire pour nettoyer les toxines et qu’à la ménopause on le sent qu’elles manques. TU PARLES. Ma mère vient de me dire qu’avec mes gènes, pas de ménopause avant 60 ans minimum, j’ai pleuré.

      J'aime

  2. Les hommes n’ont pas de règles pour éliminer les toxines, donc je ne suis pas sûre que ce soit une réalité. On entend tout et son contraire au sujet des règles, de la pilule et du coup de la femme en général.
    Comme Eisel je ne supporte pas les règles. Elles ne sont pas douloureuses et ne durent que quelques jours mais ce sont quelques jours de trop, pendant lesquels je dois aller aux toilettes meme si je n’en ai pas envie juste pour changer de tampon. Une après midi à la plage deja c’est mort, d’autant que le tampon mouillé vive les infections. Et puis mon grand drame, pendant les règles pas de sexe et ca je ne suis pas d’accord, je veux pouvoir jouir de mon corps quand je le décide et pas quand lui le décide 🙂
    Mais contrairement à beaucoup j’ai sauté le pas et j’ai une pilule qui fait disparaître les règles! Et c’est le bonheur!!
    Les règles ne me manquent absolument pas, j’ai meme presque oublié ce que c’était.
    Et contrairement à ce qu’on pense ce n’est pas une hérésie, à la base la pilule faisait disparaître les règles mais à l’époque (début de la contraception médicale) les femmes trouvaient cela trop étrange alors il a été instauré cette fameuse semaine de pause qui crée les règles artificielles.
    C’est quand même un traitement médical et ce n’est pas anodin j’en convient tout à fait, mais ne pas avoir de règles est un des grands bonheur de ma vie, sincèrement!

    J'aime

  3. Premières règles chez mon grand père (ma mère était trop jeune pour m’élever mais c’est une autre histoire…) et c’était très douloureux! j’avais mal au crâne et je vomissais… alors après avoir convaincu que je fumais pas et que c’était autre chose, lui qui s’y connait pas trop a eu l’idée de faire venir ses voisines! je me suis retrouvée dans une réunion de vieilles pour m’expliquer la chose! je me serais pendue!

    J'aime

  4. Hey Jack, j’ai pensé à ce blog en voyant une tache très artistique sur ma serviette hygiénique, ça formait un visage, c’est carrément creepy, du coup je voulais juste le dire en commentaire et pas plus, mais voilà mon corps s’est senti l’âme d’un artiste cette semaine.

    J'aime

  5. Hello! Je viens de lire l’article dans slate, sur les relations sexuelles pendant les règles. J’imagine que tu vas bientôt nous parler de ce sujet brûlant? Non? Non? Oh alleeeez, siiii!
    Et dans un tout autre registre, je suis curieuse de connaître le ressenti et les expériences de personnes qui ne sont pas nées avec un vagin (pardon pour la formulation maladroite, je ne suis pas encore experte en la matière).
    On parle beaucoup de genre en ce moment mais je n’ai jamais lu de témoignages sur le sujet. Et sur madmoizelle, que je lis assidûment, ça devient un peu la foire d’empoigne dès qu’on mentionne les différences entre les personnes…
    Moi je suis curieuse, tout ce que je veux c’est apprendre et comprendre

    J'aime

  6. C est marrant cette idée de site, je crois que j y aurai passé des heures quand j étais ado et que ce sujet m obsédait !
    A lire ouvrage intéressant sur le cycle féminin .
    assez new âge je vous l accorde mais personnelllment ca m a beaucoup parlé sur les différentes phases du cycles , avant et apres les règles, et pendant, comment on se sent physiquement et psychologiquementt…:
     » Lune rouge » de Miranda Grey.
    Bonne lecture !

    J'aime

  7. Merci pour ce blog.
    J’avais des règles normales, tous les 28 jours, abondantes (5 jours) mais normales.
    Un jour : mais bon sang, c’est pas le moment de faire un gosse, prend donc vite la pilule, et BIM ! Douleurs, migraines, règles foncées et irrégulières hyper douloureuses à rester clouée au lit.
    Alors, j’ai arrêté la pilule, et c’est revenu comme avant.
    A une différence près : je sens que mes règles arrivent parce que d’un coup les zygomatiques se coincent, j’ai une banane qui me traverse le visage de part en part et je passe une journée complète à me marrer sans raison. Avoir les règles, ça me fait presque planer, c’est le bonheur et c’est le rappel que je suis une femme capable d’enfanter. ça donne envie de séduire …

    J'aime

  8. Bonjour,
    Merci pour votre site qui met en lumière un sujet qui bien trop longtemps fut tabou et qui le reste sur une bonne partie de la planète. Moi je milite pour un vision positive des menstruations, qui ne stigmatiserai pas la femme comme « impure » , comme le fait si bien la patriarchie depuis des millénaire.
    et je chante la fierté de mes lunes de lave : https://www.youtube.com/watch?v=M2VIGrjonh4
    Si tu voudrais, peut-être la rajouter sur ta playlist spotify, nous y sommes!…

    très belle pleine lune à toi, et à vous tous- tes

    Aurélie Emery

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s