Témoignage : Je suis atteinte du syndrome des ovaires polykystiques

tumblr_nfk7xbnjil1qdq8eco1_500

Je m’appelle Madame Sourire, j’ai 29 ans et j’habite à Saint-Denis dans le 93. Je témoigne aujourd’hui pour parler de mes règles, mais surtout de leur absence. Je suis en effet atteinte du syndrome des ovaires polykystiques.

Lorsqu’on te demande d’expliquer ce qu’est l’es ovaires polykystiques, en quels termes le fais-tu ?

Les ovaires polykystiques (OPK) sont des gros fainéants, c’est ce que je dis pour faire court.

J’ai mes règles tous les 90 à 120 jours, quand ce n’est pas plus. C’est un déséquilibre hormonal et un mauvaise dosage de l’insuline qui crée ce retard et qui retient aussi l’ovulation. Les ovules ne sont pas délivrés de l’ovaire, ils restent et forment des petits follicules autour de l’ovaire : cela le fait grossir et empêche les autres ovules de sortir. Mon corps ne sait pas trop où il en est et mes ovaires sont très gros. C’est aussi comme cela qu’on les détecte.

Lire la suite »

Publicités

Est-il possible d’aimer ses règles ? Quatre femmes témoignent

tumblr_mbe4t7dDjv1qzatw6o1_1280

Comme vous le savez (ou comme vous vous en doutez peut-être), j’ai récemment appris à apprécier mes règles. Aujourd’hui, j’entretiens un rapport beaucoup plus serein avec elles, malgré la douleur, malgré la gêne physique, malgré tous les petits désagréments qui viennent avec, parce que me pencher sur ce vaste sujet que sont les menstruations m’a permis d’en apprendre énormément et de revoir un peu ma vision des choses.

Du coup, je me suis dit que je n’étais certainement pas seule dans ce cas, et que ça pourrait être chouette, pour une fois, d’aborder le sujet de façon plus positive avec des personnes qui vivent bien cette période du mois et qui, elles aussi, ont appris à y trouver quelque chose de positif. J’ai donc lancé un petit appel sur Twitter et plusieurs femmes ont accepté de répondre à mes questions et de m’expliquer pourquoi elles aiment leurs règles et comment elles en sont arrivées là.

🔴 🔴 🔴 🔴 🔴

1. Pourquoi dis-tu aimer tes règles ?

J., 30 ans : Parce que je n’aimerais pas ne plus les avoir.

Camille, 20 ans : Parce que ce n’est plus devenu une corvée de les avoir, et que, les avoir c’est finalement signe que je suis jeune, capable (à première vue) d’avoir des enfants.

Lire la suite »

Oui, je suis irritable pendant mes règles, et alors ? – Le témoignage d’Amandine

Amandine est sujette aux changements d’humeur quand elle a ses règles, et après avoir longtemps culpabilisé, elle a décidé de l’assumer. Voici son témoignage.

d1624525094993.563416b65f2c2

© Parker Jones

Si le fameux Syndrome Pré-Menstruel n’est pas une réalité pour toutes les personnes qui ont leur règles, il ne faut pas pour autant nier son existence. Amandine le connaît bien, et elle raconte son expérience, entre irritabilité et douleurs paralysantes.

✿✿✿✿✿

J’ai longtemps pensé que je devais nier en bloc le fait qu’à l’approche de mes règles, je devenais plus ou moins irritable : de l’agacement un peu plus prononcé à la tornade en furie au moindre petit couac.

Après tout, les personnes qui ont leurs règles ne devaient-elles pas s’être affranchies de cette condition naturelle pour entrer dans l’ère moderne où elle serait complètement maîtresse de leurs émotions et de leurs humeurs ? C’est ce que je croyais et je m’efforçais tant bien que mal de correspondre à ce modèle.

Lire la suite »

Raconte-moi tes premières règles #3 : Le témoignage d’Adeline

Adeline a très mal vécu ses premières règles – et toutes les suivantes aussi, d’ailleurs. Du coup, elle nous raconte son histoire.

984x588-bJxOfHv5

© Laurel Roth

Puisque les règles concernent un sacré gros paquet de la population (plus de la moitié, ça fait beaucoup), il y a forcément plein de façons d’en parler, de les vivre et de les découvrir. Dans cette série de témoignages, plusieurs personnes vous raconteront leurs premières règles, comment elles les ont vécues, ce que ça a changé pour elles.

Aujourd’hui, c’est Adeline qui nous raconte son histoire.

✿✿✿✿✿

Il y a une petite tâche rouge dans ma culotte. Du sang. Merde, « elles » sont là. Les règles. Toutes mes copines qui les ont étaient comme des dingues quand ça leur est arrivé, trop fières d’être enfin devenues « femmes ». Ça me fait une belle jambe : qu’est ce que j’en ai à foutre d’être une femme si c’est pour avoir la culotte ensanglantée et des crampes au bide ? Je fonds en larmes direct. J’ai deux grandes sœurs qui m’ont rancardée sur le sujet, et je sais que c’est le début des emmerdes.

Lire la suite »

Comment je me suis réconciliée avec mes règles

Pour avoir ouvert un blog sur les menstrues, il faut forcément avoir une relation assez cool avec les siennes – du coup, je vous explique pourquoi j’aime mes règles.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

(Source : Geniriot)

Après de nombreuses années de haine, je commence enfin à aimer mes règles.

La création de ce blog n’y est pas pour rien – le fait d’en parler aussi librement, d’échanger sur le sujet, de célébrer cette partie de ma vie qui a toujours été un calvaire et une isolation, n’a fait que précipiter la chose.

Avant de prendre la pilule, j’avais des règles atrocement douloureuses – j’en chialais chaque mois, je me retrouvais recroquevillée par terre à hurler dans un oreiller, et j’ai même rampé jusque chez ma voisine un jour pour la supplier d’aller m’acheter des anti-douleurs tellement j’étais incapable d’y aller moi-même. En plus de ça, elles étaient très abondantes, longues et irrégulières. La totale, en somme.

Lire la suite »