MoHiM : Un jeu vidéo pour lutter contre le tabou des règles au Pakistan

Capture d’écran 2016-09-01 à 12.56.00

Le Pakistan fait partie des (trop nombreux) pays où le tabou des règles est encore très présent – on pense encore que les femmes qui ont leurs règles sont impures, qu’elles peuvent contaminer la nourriture et/ou le bétail, et qu’elles sont globalement à éviter pendant cette période, sous peine de créer de sacrés dégâts.

Fort heureusement, l’activisme menstruel ne connaît pas de frontières et va donc se promener dans chaque pays pour s’adapter à ses besoins. C’est là qu’intervient Mariam Adil, une analyste financière basée à Washington qui a monté une petite start-up au Pakistan, GRID, dont le but est de faire évoluer les états d’esprit à travers des jeux vidéo.

Lire la suite »

Advertisements

Celle qui avait décidé d’assumer la tache de sang sur son pantalon.

Anushka Dasgupta est une jeune indienne qui a décidé d’assumer sa fuite mais aussi de la rendre publique pour faire passer un message important.

tumblr_mxz1wdHFU01ska9nxo1_1280

© Anselm Kiefer

La fuite, c’est le pire cauchemar de toutes les personnes réglées.

Même après des années de pratique, on arrive toujours à s’imaginer le pire. On imagine l’humiliation, le dégoût des autres, le fait de devoir traverser la ville avec un pantalon ou une jupe tachée de sang, sans pull ni manteau pour la dissimuler – bref, l’horreur.

Et puis il y a les fois où ça arrive vraiment. Si comme moi vous avez déjà vécu ce moment atroce, horrible, douloureux et terriblement humiliant, levez la main. Alors ok, je vous vois pas, mais je visualise, et ça me fout des frissons dans le dos.

Mais si pour vous ça a été un cauchemar, il y en a d’autres qui ont choisi une approche différente, et qui ont choisi d’assumer ce petit accident de parcours. 

Lire la suite »

Au Népal, les femmes doivent s’exiler pendant leurs règles

Chaque mois, les népalaises sont forcées de vivre dans des huttes en terre pendant toute la durée de leurs règles. 

C3EWdWzT8imxs0fKeKoC_blackforrest

Dans la série ‘on n’en a pas fini avec les vieilles croyances nocives sur les menstrues’, voici l’histoire des népalaises qui risquent mort, blessures, viol et maladie chaque mois pour ne pas risquer de s’attirer les foudres de leur dieu.

Lire la suite »