5 films d’horreur à regarder pendant vos règles

Certain-e-s d’entre vous le savent déjà, mais les menstrues ne sont pas ma seule passion dans la vie. La première, la principale, la plus grande, restera toujours celle que je voue aux films d’horreur (autant dire que la vue du sang n’a jamais vraiment été un problème pour moi). Le premier blog que j’ai créé y est d’ailleurs consacré, et je me suis dit qu’il était grand temps que j’organise un petit crossover entre mes deux univers afin de les unir par les liens sacrés de l’hémoglobine.

Voici donc une petite sélection de cinq films d’horreur à regarder pendant vos règles, histoire de 1) relativiser 2) vous sentir compris-e-s et entendu-e-s et 3) vous rouler dans le thème jusqu’à l’overdose, histoire de bieeeen en profiter pendant que vous agonisez avec votre bouillotte sur le ventre.

1. 28 Jours Plus Tard, de Danny Boyle (2002)

Parce que tout est dans le titre, hein. Et puis parce que cette jolie histoire d’invasion de zombies (ou d’infectés, pour être plus précise) au coeur d’un Londres déserté peut aussi servir d’allégorie du SPM poussé à l’extrême.

Parce que je sais pas vous, mais il m’est déjà arrivé de devoir me retenir de sauter à la gorge de quelqu’un quelques jours avant mes règles, et qu’une part de moi pense secrètement que c’est peut-être ça qui lancera la grande apocalypse zombie à laquelle nous sommes voués à faire face un jour.

2. Carrie, de Brian DePalma (1976)

Même si vous n’avez pas vu le film, vous connaissez très bien cette image de la pauvre Carrie couverte de sang de porc au bal de fin d’année, suite à un vilain tour joué par ses camarades – mais elle n’est que le miroir de la scène d’ouverture, qui pose l’ambiance dès les premières minutes.

C’est dans les vestiaires de son lycée qu’on fait la connaissance de la jeune femme, au moment où elle découvre l’existence des menstruations à travers sa propre expérience, et que ses camarades prennent le temps de lui expliquer calmement ce qui lui arrive avant de lui fournir les protections adéquates.

…Nan, je déconne, ça se passe pas tout à fait comme ça.

3. Les Dents de la Mer, de Steven Spielberg (1975)

Si vous souffrez régulièrement de crampes menstruelles violentes, l’image d’un requin qui vous dévore les entrailles vous est sûrement déjà passée par la tête pour décrire l’ampleur de la douleur. Personnellement, j’y pense chaque mois – ça me permet de penser à un film que j’aime d’amour et donc d’oublier mon sort l’espace de quelques secondes. Et puis ça me fait un peu rire, aussi.

Du coup, cette histoire de vilain requin mangeur d’Hommes qui grignote les gens comme des bâtons de berger devrait vous paraître un peu familière – la mort en moins.

4. Ginger Snaps, de John Fawcett (2000)

Si on y réfléchit deux secondes, le parallèle entre le mythe des loups-garous et les règles est finalement plein de sens – des changements de comportement qui finissent dans des bains de sang chaque mois à la même période, c’est quand même assez gros pour être interprété librement. Malheureusement, peu de gens ont exploité cette relation et la très grosse majorité des films de loups-garous représentent des hommes dans le rôle des lycanthropes.

Heureusement, pour relever le niveau, il y a Ginger Snaps, dans lequel une jeune femme se fait mordre par un animal sauvage en plein assaut de la puberté, et met du coup un peu trop de temps à comprendre que les changements qui s’opèrent dans son corps ne sont pas uniquement liés à l’arrivée de ses règles. Et finalement, règles et lycanthropie vont bel et bien de pair.

5. Teeth, de Mitchell Lichtenstein (2007)

S’il vous arrive d’avoir l’impression que votre appareil génital n’est plus qu’un immonde monstre assoiffé de sang pendant vos règles, voici un petit film qui devrait vous aider à relativiser.

En effet, l’héroïne de Teeth a des soucis un peu plus gênants que de simples crampes menstruelles puisqu’elle souffre de Vagina Dentata – un terme musical qui désigne la présence de dents acérées à l’intérieur de son vagin. Résultat, dès qu’un pauvre bougre tente de s’introduire en elle, il se retrouve avec la bistouquette coupée en deux avant même d’avoir pu dire « hmm, c’est sympa là-dedans ».

Bonus : Alien Tampon

Le film n’existe pas, il s’agit d’un faux trailer, mais ça reste quand même particulièrement délicieux.

Faites chauffer les bouillottes, attrapez la télécommande et laissez-vous submerger par ces flots de sang qui feront rougir votre endomètre – tout va très bien se passer.

Publicités

Une réflexion sur “5 films d’horreur à regarder pendant vos règles

  1. Super cette collection. Hier soir j’ai vu « Excision ».

    Ce film à toute sa place dans ta liste de film d’horreur à regarder pendant nos règles. Si tu l’as pas vu je te le conseil chaleureusement.
    En tout cas merci pour tes blogs ils sont géniaux. J’adore les films d’horreurs et le sujet des règles, je suis trop heureuse d’avoir fouillé en détail tes deux blogs. Bloody Merci à toi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s