Cinq astuces pour soulager les crampes menstruelles

tumblr_ma8dgsFFAA1qzv766o1_1280

(Source : Sarah Graley)

Si les médicaments ne suffisent plus, ou si préférez vous en passer (par choix ou par obligation médicale), il existe quelques astuces pour soulager les crampes menstruelles (ou « monstruelles » hahahahahahahaha) (ça va, laissez-moi tranquille).

Selon ce que vous avez à disposition et la situation dans laquelle vous vous trouvez, voici X trucs à tester pour vous rendre la vie un peu plus supportable.

1. La bouillotte

Un peu dure à supporter quand il fait plus de 20 degrés dehors, mais le reste du temps, l’astuce de la bouillotte est assez inégalable. Associée à un combo jogging pourri, couette et film à la con, elle offre un réconfort bien mérité, rapide, qui a même tendance à endormir et à nous permettre d’embrayer sur une petite sieste réparatrice dans un cocon de chaleur anesthésiante.

Si vous êtes en galère de bouillotte, remplissez une bouteille d’eau chaude et enroulez-là dans une petite serviette, ça fera l’affaire. Parole de meuf qui s’est retrouvée en galère et à l’agonie et à qui cette astuce a sauvé la vie lors d’une attaque fulgurante de crampes… monstruelles, OUI JE PERSISTE C’EST MARRANT PUTAIN.

2. Un bon vieil orgasme

C’est la solution à tous les problèmes. Mal à la tête ? Un orgasme. Mauvaise humeur ? Un orgasme. Du mal à se réveiller ? Un orgasme. Du mal à s’endormir ? Un orgasme ! Et ça fonctionne aussi pour les crampes. Si vous n’avez aucun souci à faire l’amour pendant vos règles, étalez une petite serviette foncée sur le lit et roule ma poule (sinon y a la douche aussi, c’est encore plus direct, mais niveau confort c’est moyen-moyen). Sinon, faites appel à vos fidèles doigts agiles ou à votre jouet préféré – les stimulateurs clitoridiens comme le fairy restent les meilleures armes contre les crampes car :

  1. Ça fera moins de ménage/lessive à faire, ils peuvent s’utiliser par-dessus les sous-vêtements, et c’est assez rare qu’on se retrouve avec du sang sur le clito, donc vous pouvez y aller sans crainte.
  2. C’est RAPIDE. Genre extra-extra-rapide. Un minimum d’efforts pour un maximum de résultats, vous pouvez montez très haut et vous endormir direct alors que vous avez encore la tête dans les étoiles et oublier la douleur le temps d’une bonne sieste ou d’une nuit de sommeil digne de ce nom.

3. De l’eau, de l’eau, de l’eau

Déjà, de base, même en dehors des règles, c’est bien de rester hydraté-e et de boire beaucoup d’eau (pas trop non plus). Et pendant vos règles, alors que vous perdez votre énergie vitale d’heure en heure, c’est encore plus important. Boire de l’eau vous aidera à dégonfler et vous évitera d’avoir le bide qui triple de volume. N’hésitez donc pas à boire, boire et re-boire, de l’eau, du thé, des infusions, pour détendre vos muscles (et votre cerveau, par la même occasion).

Et si ça vous gonfle de boire toute la journée, vous pouvez manger des trucs blindés d’eau comme du céleri, de la pastèque, de la salade, ou du concombre. (avec un grand verre d’eau).

4. Faites du sport

Ouais, je sais, c’est clairement la dernière chose qu’on a envie de faire quand on est plié-e en deux à cause de la douleur, et c’est sans honte que je vous avoue n’avoir jamais testé cette méthode moi-même, mais il paraît pourtant qu’elle est efficace. En stimulant votre afflux sanguin, vous envoyez des endorphines dans votre petit corps endolori, et profitez ainsi du miracle de la vie – les antidouleurs naturels faits maison.

Sans courir un marathon, le fait d’aller faire un petit pâté de maison devrait déjà aider. Et si vous ne voulez vraiment pas foutre le nez dehors, tentez le yoga, c’est plus calme mais tout aussi intense, et ça devrait vous aider un peu.

5. Pétez un coup

Nan, je déconne pas. Et faites pas cette tête, on est sur un site qui parle de règles, vous allez pas me faire un caca nerveux pour une histoire de gaz (c’est bon j’ai couvert tous les sujets qui fâchent en une phrase, on peut se détendre). Bref, aussi con que ça puisse paraître, c’est pas si difficile à concevoir : les gaz stockés à l’intérieur peuvent exercer une pression sur l’utérus, et y a pas trente-six mille solutions pour y remédier, donc lâchez-vous, c’est bon pour vous. Et allez aux toilettes, tant que vous y êtes, occupez-vous de toutes les pressions indésirables qui étouffent votre pauvre petit utérus qui en chie (HAHA !) déjà pas mal.

Et globalement, même si la tentation est forte dans ces moments là, essayez de pas manger trop salement et d’offrir à votre corps tous les nutriments dont il a besoin (calcium, vitamines, magnésium…) pour affronter la tempête. Prenez soin de vous, si votre emploi du temps vous le permet, essayez de rester au calme et au chaud et de vous dorloter au maximum.

Si vous avez des astuces pour les crampes et que vous souhaitez les faire tourner parce qu’on est tous-tes dans la même galère, faites pas les rapiats, n’hésitez pas à les balancer dans les commentaires !

Publicités

34 réflexions sur “Cinq astuces pour soulager les crampes menstruelles

  1. Ah la bouillotte, amie de toujours, elle m’a sauvée bien des fois. Je savais pas pour l’orgasme par contre tiens, bon à savoir! Le sport, je confirme, ça réduit les douleurs (perso maintenant je n’ai plus quelques crampes le premier jour et terminé), et notamment la piscine. Lorsqu’on a une coupe menstruelle, les deux se combinent parfaitement et l’eau, qui fait pression sur le bas-ventre, masse et calme les douleurs.

    J'aime

    • Bonjour Pauline, puis-je comprendre comment la piscine peut aider à réduire les douleurs pendant les règles alors que l’eau, au contact de notre corps, est réputé contribuer en masse aux douleurs menstruelles ?
      Merci

      J'aime

  2. Je vais peut-être passée pour la chelou du club des mestrues, mais l’orgasme, c’est plutôt le contraire chez moi. Enfin en tout cas, dans le semaine qui précède le débarquement, je peux savoir que ca vient justement parce qu’après l’orgasme ca me tire franchement dans le bide. Pendant je sais pas trop… Je fais pas la différence entre mal et moins mal.

    Aimé par 1 personne

    • Pareil pour moi ahah
      Et même pendant c’est pire après, j’ai l’impression que ça intensifie les contractions, du coup c’est l’enfer dans mon bide. En fait ouais je crois que c’est ça, la semaine avant et pendant, ça me contractionne après un orgasme. C’est un peu naze comme idée, corps !

      J'aime

    • Moi aussi!!!!!! Moi aussi, ça me fait mal la semaine d’avant alors j’ose plus le faire pendant mes règles, je m’attends au pire… ouff je pensais que j’étais la seule, je commenceait à paniquer haha

      J'aime

  3. Le sport ça marche même si il a encore 8mois j’aurais envoyer valser toutes proposition de sport et encore plus pendant mes règles que je trouve excessivement douloureuse. Le seul sport que je pratique assidument depuis déjà deux ans est la pole dance et auparavant je calculais pour ne pas prendre de cours pendant ma période de menstruation mais voilà il y a 8mois je me suis trompé et paf! J’ai mes règles 8h avant mon cours, le dit cours étant très cher je ne l’ai pas annulé. L’échauffement à été galère mais rapidement mes crampes ont disparues alors que ce soit un placebo,la concentration que m’a demandé les figures ou l’oxygénation des muscles je vous le dit : le sport ça marche!

    J'aime

  4. J’ai un petit canard vibrant quand j’ai trop mal… mais je ne m’en sers pas pour grimper aux rideaux! Coincé dans l’élastique du jogging, il masse le ventre à merveille et permet de décontracter tout ça, c’est génial!

    J'aime

    • Putain j’ai AUCUNE FOUTUE IDÉE de comment j’ai réussi à écrire pathé au lieu de pâté, je suis impressionnée, c’est ma plus belle coquille. Merci !

      J'aime

  5. Ton blog est génial! et cet article va en aider plus d’une. J’aimerai cependant donner mon expérience sur 2 points de cet article :
    Pour ce qui est des boissons : dans mon cas le thé est vraiment déconseillé, et le café encore plus (la caféine et la théine me contractent et créent des spasmes presque imperceptibles dans mes machoires et mon bas-ventre -que je sens vraiment quand j’ai mes règles). Par contre tisane à volonté !!!
    Et au niveau des nutriments, le fer est celui que nous perdons le plus pendant les règles. Personnellement je me fait des repas avec : un boudin rouge, de la viande rouge, des épinards et des lentilles pendant et juste après mes règles pour pas être en carence (avec d’autres apports comme les légumes et les fruits bien sur!).

    Et sinon, un truc que je pratique quand je suis tendue pendant mes règles (parce que le stress psychiques fait aussi se contracter le corps, principalement le ventre pour moi): la respiration basse (« dans le ventre ») et lente. C’est un exercice de méditation, mais pas besoin d’être à l’écoute de ses chakras ou réussir à penser le vide pour que ça marche… la simple concentration sur sa respiration peut détendre corps et esprit. (je trouve ça efficace à partir de 5 minutes environ).

    Merci encore pour l’initiative de ce fabuleux blog!

    J'aime

  6. Bonjoir !
    Personnellement j’ai toujours souffert de règles plus ou moins douloureuses qui ont fini par devenir VRAIMENT insupportables (complètement handicapée pour la journée, sueurs froides, évanouissements, etc) en entrant dans l’âge adulte.
    J’ai consulté différents médecins (généralistes) qui m’ont juste prescrit des anti-douleurs qui finissaient tous par ne plus faire effet. J’ai pris différentes pilules contraceptives qui n’ont apporté aucune amélioration pour la douleur et qui ont raccourci mon cycle (passer de 33 jours au naturel à 15 jours youpi). J’ai essayé l’huile d’onagre, les tisanes de gattilier camomille etc huile essentielle de basilic estragon bouillotte, sans effet autre que l’impression que je devrais passer 1 jour par mois sous morphine durant encore 30 ans…
    Puis, suite à une première consultation chez une gynéco pas sympa qui me prescrit… des anti-douleurs et de l’huile d’onagre encore ! Je décide de me débrouiller toute seule, m’informe sur l’alimentation et deviens petit à petit végétalienne (par conviction et aussi pour ma santé).
    Depuis mes règles sont encore un peu douloureuses MAIS je peux les soulager de façon efficace avec bouillotte / tisane / ibuprofène (le moins possible tout de même).
    Je suis tellement contente que Jack Parker ai créée ce site pour partager l’info à plein de filles/femmes qui sont peut-être dans mon cas !
    Voilà bisous !

    J'aime

  7. Alléluia ce blog !
    Pour la douleur ma maman m’a toujours dit sobrement « eau-chaude-citron-miel » mais c’est sa réponse universelle à chaque douleur/maladie. Je me suis donc longtemps bien fendu la poire en bouffant mes anti-douleurs jusqu’à me retrouver sans eux, seule dans ma chambre étudiante, recroquevillée contre le sol. Alors après test : je pense que le citron n’y est pour rien et que le miel c’est juste pour remonter le moral, mais l’eau chaude fait une sorte d’effet bouillotte de l’INTERIEUR. Et ça marche. Un peu. Bon après, si on est comme moi on se retrouve à quémander une ablation de l’utérus en amphi à 10h du mat parce qu’on a boulotté tout le thermos en 2heures de cours.

    Aimé par 1 personne

  8. Pour soulager la douleur et pour calmer mon flux chutesduniagaresque, j’utilise des granules homéopathiques, CHINA RUBRA (9ch, le plus gros dosage, tant qu’à faire), c’est super efficace sur moi à condition d’être prises régulièrement ! (Environ 3 fois par jour, en dehors des repas comme tout truc homéopathique)

    J'aime

  9. Bonjour, je ne sais pas si tu as déjà abordé le sujet mais les douleurs peuvent être symptômes d’une endométriose. Il y a le site EndoFrance ou Lili H. contre l’endométriose où tout est expliqué. Pour ma part, j’ai toujours eu mal et je fais malheureusement des quelques irréductibles qui continuent d’avoir mal même après avoir été opérée. Bref, avoir très mal n’est pas forcément normal!!
    Merci pour ton blog!

    J'aime

  10. Bonjour ! (encore).

    Est ce qu’on peut prendre des anti-douleurs quand on a un stérilet en cuivre ?
    Est ce que le-dit stérilet change vraiment la douleur et le flux des règles ?

    J’aime bien ce site parce que je me rend compte que j’ai une tonne de questions. Merci beaucoup !

    J'aime

    • Oui tu peux prendre des anti-douleurs avec un stérilet ! Pour ce qui est de la douleur et du flux, il y a effectivement des chances pour que tu aies un peu plus mal et que tes règles s’allongent avec un stérilet en cuivre (moins avec un stérilet hormonal). IL faudrait que je pose des questions aux personnes qui portent un stérilet pour faire un article plus complet, merci pour l’idée 🙂

      J'aime

      • Bonjour. J ai un sterilet au cuivre depuis plus de deux ans (apres 4enfants). Les 2 premieres regles qui ont suivies la pose etaient abondantes, j etais naze super fatiguée. Ensuite c est re devenue normal, 3/4 jpurs de regles avec flux pas tres important et tjs quelques douleurs les jours qui précedent l arrivée!!

        J'aime

    • Il est quand même préférable d’éviter les antalgiques anti-inflammatoires avec un DIU (surtout au cuivre), puisque celui-ci est contraceptif en partie parce qu’il provoque une inflammation constante des parois de l’utérus (ce qui empêche la nidation d’un embryon)… Donc à éviter les ibuprofène, ça diminue l’effet contraceptif des DIU 😉

      J'aime

  11. Que de bons conseils !
    Oui le sport ça marche pas mal (une fois trouvée la force de bouger son derrière), grâce aux endorphines mais aussi au fait qu’être vraiment occupée par quelque chose ça aide à oublier un peu qu’on a mal !
    Petit bémol sur le fait qu’on perd du fer, etc. pendant les règles… Le sang qui sert à épaissir l’endomètre bah ça fait un moment qu’il est plus dans le circuit, c’est pas au moment même des règles que ça craint le plus, mais pendant la phase de croissance du bordel 😉
    Sinon une autre technique pour calmer les crampes, faites le pont (comme en gym en 5ème) en essayant d’étendre au plus le bas ventre et en respirant bien. Bon on peut pas le faire partout, mais chez moi ça fait une sacrée différence !

    J'aime

  12. Bonjour,

    Je plussoie l’utilisation de la bouillotte. Pour le reste je n’ai jamais testé.

    Concernant le stérilet, j’en ai eu un pendant 1 mois je crois. Le mien était hormonal (oestro-progestatif) pas en cuivre. J’en avait marre de prendre la pilule (surtout qu’elle me coupait ma libido) et mon gynéco m’a proposé le stérilet. Au début j’étais réticente parce que je n’avais eu d’enfant et qu’on m’avait bien expliqué que le stérilet c’est quand tu en as eu (mais bien sur). Mon gynéco m’a dit que maintenant on en fait des plus petits et qu’il n’y a aucun problème. La seule chose sur laquelle il a insisté c’est qu’il valait mieux le garder 1 à 2 ans. Donc si je voulais faire des enfants dans l’année, il valait mieux choisir un autre mode de contraception.

    Finalement, il me l’a posé. C’est là que ça a buggé. Mon gynéco m’a expliqué que j’aurais des douleurs légères pendant maximum 48 heures, mais que si ça persistait je devais le rappeler. Evidemment, ça a persisté. Et là, impossible de me le retirer, car le fil avait glissé. j’ai donc été voir un spécialiste (je ne me rappelle plus le nom désolée), qui allait essayé de le récupérer dans mon utérus. Il y est allé avec une espèce de petite pince avec une micro caméra dessus et me l’a enlevé sans problème.

    Les médecins pensent qu’il n’y avait aucun problème au niveau physique et que comme quelques femmes, je n’ai pas supporté le stérilet. Franchement, mis à part ce souci, je recommanderai cette méthode de contraception, qui ne se voit pas, est finalement peu invasive, et puis si ça ne convient pas on peut tout à fait le retirer facilement.

    J'aime

  13. J’arrive un peu après la bataille, mais, en complément de ce qui a déjà été dit, je rajouterai : mettez des chaussettes et une écharpe ! Oué ça a l’air con dit comme ça, mais j’ai remarqué que le fait d’avoir froid quelque part, même en ayant une bouillotte bien collée au ventre, renforce les crampes. Donc maintenant, j’ai pris le réflexe chaussettes + guêtres en laine, pour maintenir pieds et chevilles au chaud, et écharpe (cela est surtout valable à la saison froide bien sûr 😉 ). C’est aussi une raison pour laquelle je valide le sport (marcher c’est le mieux je trouve), mais pas de piscine pour moi à ce moment-là, avec les chaud-froid d’entrée et sortie de l’eau, c’est pas terrible, même raison que pour les pieds froids.
    D’ailleurs, je suis la seule dont le corps semble oublier comment réguler sa température en période de douleurs « monstruelles » ?

    Et l’orgasme, ça marche pas non plus chez moi, c’est pire 😦

    J'aime

  14. oui bof , perso quand je parle de crampes de règles , j’entends : j’ai tellement mal que je suis crispée sur mon lit et que mes jambes ne me portent plus , une fois je suis carrément tombée dans les pommes ; J’avoue que de lire « faite du sport  » ou « péter un coup » , a un peu résonner comme une insulte . Désolée . Non je ne peux pas faire de sport , je morfle , non mon problème c’est pas des gaz , c’est tous mes muscles du bas du corps qui se crampent en même temps … Bref , ça doit être de bons conseils pour des gens qui n’ont pas vraiment mal en fait . Mais quand on a mal , on se sent un peu prise pour une chochotte , pas vraiment prise au sérieux quoi… comme d’hab. Cet article ne m’a pas aidée.

    J'aime

    • Tu as consulté pour l’endometriose? Parce que les douleurs de règles hypersensibilité mega forte c’est pas normal mais dans ton cas c’est limite flippant. Je sais je suis un an plus tard mais je n’ai pas vu des gens te répondre

      J'aime

  15. Autre chose efficace , genre très efficace: le vibromasseur SUR le ventre . La puissance de la vibration soulage. J’avais un canard …et le coincoin pour les douleur c’est le panard !!

    J'aime

  16. Je devrais vraiment boire plus d’eau et investir dans une bouillotte. Pour ce qui est du sport je suis d’accord, j’ai fais de la danse au conservatoire donc avec 6h par semaine j’avais pas vraiment le choix, j’avais forcément mes règles durant les cours à un moment ou à un autre. La concentration et le fait que d’autres muscles soient contractés, je pense que ça aide à oublier son bide (les crampes sous la voûte plantaire, testé et approuvé 10/10 en distraction) et mon flux s’amoindrissait durant le cours. Aujourd’hui, je ne fais plus de sport et je vois très nettement la différence (ca fait mal).

    J'aime

  17. Elles ont bon dos les collègues. Essaie toi-même, Marc, d’abord, l’effet de la douleur des règles. Après on en rediscute.

    Sinon, la tisane de sauge avec environ mille feuilles de sauge dans la tasse, ça m’apaise un peu. C’est peut-être l’eau chaude, mais bon… Il paraît que la sauge en particulier aurait des vertus là-dessus. Par contre c’est pas la tisane la plus bonne qui soit, donc on peut rajouter de la menthe ou du sucre.

    J'aime

  18. Moi un bon bain chaud , c’est toujours très gagnant , suivie de la bouillotte et 2 pillules Midol (pillules pour crampes menstruelles) .. Et aller sur la toilette .. Le tout ensemble c’est la solution parfaite contre les crampes 😉 !!

    J'aime

  19. Salut alors moi c’est pareil j’ai des douleurs atroces ( sueurs froides/chaudes, crampes jusqu’aux pieds, tête qui tourne, grosse fatigue la totale) Un jour d’épreuves au baccalauréat je n’ai même pas pu y aller tellement c’était intense, voilà pour vous dire à quel point c’est un calvaire… Malgré tout je n’accepte pas de prendre la pilule car je n’ai absolument pas confiance surtout au pilules nouvelles générations et j’essaye en générale de limiter au maximum la consommation de médicaments, alors j’ai dû être créative et essayer plusieurs méthodes déjà ce qui est sûr et certain c’est que rester assise ça ne fait qu’empirer, on sent plus la douleur quand on est assise donc il vaut mieux être au moins allongé mais j’ai remarqué que lorsque les règles me prenaient au dépourvu et que j’étais dehors en pleine activité je sentais nettement moins la douleur, ce que je fais aussi lorsque je suis en pleine marche je fais des exercices genre talons-fesses et ça aide à soulager les crampes. De plus je fais attention à mon alimentation au maximum et vraiment c’est très important ça peut vraiment jouer un rôle c’est même primordial ça peut vous paraître débile mais manger le plus sainement possible Et croyez-moi à long terme ça fait la différence pourtant je ne le prenais pas au sérieux et bien aussi l’importance du sport il faut être active en maximum parce que les douleurs de règles c’est avant tout une question d’hygiène de vie de mode de vie bien Évidemment les résultats ne seront là que lorsqu’il y aura une régularité et moi personnellement je n’y croyais même pas à cette règle qui pourtant au-delà de ses aspects bienfaisantes pour les règles c’est une règle essentielle à notre santé en général. Aujourd’hui j’ai moins mal qu’avant mais avant j’en venais quelques fois à prendre de l’ibuprofène au maximum et même très rarement des somnifères mais aujourd’hui il est inconcevable pour moi de prendre ces médicaments qui sont assez néfastes pour notre santé donc aujourd’hui ce que je fais c’est que je me concentre sur l’exercice physique pour réduire mes douleurs même au lit je fais le pont ou bien je me lève et fait des talons-fesses sinon je fais la position qui consiste à se mettre À genoux le dos courbé la tête contre l’oreiller les talons doivent toucher les fesses je reste comme ça pendant un moment je fais même des mouvements de balance de gauche à droite et ça soulage. Voilà voila en espérant en avoir aider certaines 🙏🏼🙏🏼

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s